En voiture au Québec


Je vous conduis au Québec


La première chose à savoir pour la conduite au Québec :

« Les gens sont très calmes au volant et la courtoisie est de mise ».

Au Canada on roule à droite et comme en France la ceinture est obligatoire pour tous les passagers.



DANS LA CIRCULATION


Les limitations de vitesse

Les limitations de vitesse sont variables (comme en France !) en fonction du type de réseau routier et même en fonction de la province où on se trouve comme en Ontario qui a de nombreuses différences par rapport au Québec.



Au Québec on doit respecter les vitesses suivantes :


· Autoroutes (qui ne ressemblent pas aux nôtres mais il n'y a pas de péages sauf quelques rares exceptions) et la vitesse est limitée : 100 km/h (voire 110 km/h) mais 60 km/h minimum. Tolérance tacite de 120 km/h.


· Routes secondaires : 80 km/h (éventuellement entre 70 et 100 km/h)


· En ville : 50 km/h ou 70 km/h sur les voies rapides


· Zones scolaires : 30 km/h (et aussi dans les quartiers résidentiels au Québec)


Limitation de la vitesse
Ce panneau annonce une zone scolaire ou résidentielle avec limitation de vitesse à 30 km/h
Zone dangereuse



Les machines infernales : "les RADARS"


"Je me souviens du temps où nous pouvions rouler « librement » sur les routes du Québec. Aucune machine infernale ne nous surveillait." m'a dit un ami Québécois.


...mais maintenant il n'y a aussi des radars au Québec (beaucoup moins qu'en France) mais on peut trouver les emplacements ainsi que les justifications et les statistiques qui justifient l'installation de ces systèmes sur le site des transports.


Mais ce panneau averti simplement de l'éventualité de la présence d'un radar !


D'autres sites permettent de vous avertir de la présence d'un radar et cela permet d'éviter que les policiers vous donnent un ticket (Contravention) et quelques points d’inaptitude pour les Canadiens.


Les POINTS D'INAPTITUDE (pour les Canadiens)


En France on démarre avec un capital de points que l'on peut perdre au fil des infractions. Ici c'est l'inverse, les Canadiens partent à zéro et les points s'accumulent en fonction des infractions .


Le nombre de points d’inaptitude tolérés à son dossier n’est pas le même selon le type de permis dont vous êtes titulaire.

C’est ainsi que quatre régimes coexistent :

  • 4 points pour les apprentis conducteurs et les permis probatoires ;

  • 8 points pour les conducteurs de moins de 23 ans ;

  • 12 points pour les plus de 23 ans et moins de 25 ans ;

  • 15 points, le maximum, pour les 25 ans et plus.

Chaque fois qu’une infraction et commise et que votre culpabilité a été déclarée, ces points d’inaptitude sont inscrits à votre dossier de conduite pour une durée de deux ans.




Les feux tricolores qu'on appelle ici "les lumiéres"


Au Québec, les feux tricolores se trouvent de l'autre côté du croisement et non pas à la ligne d'arrêt avant le croisement comme en France. C’est simplement une petite habitude à prendre.


Les feux tricolores


Priorité aux intersections



Le virage à droite au feu rouge est permis au Québec, sauf si la signalisation l'interdit et sur l’ensemble de l’île de Montréal.

Vérifiez toujours la signalisation qui se trouve sur le feu en question. Dans certains cas, elle précise à quelle heure vous avez le droit de tourner à droite ou si vous n'avez pas le droit de le faire.

Quand le virage à droite est permis, vous devez arrêter votre véhicule, comme à un panneau d'arrêt, et vous assurer que vous pouvez tourner en toute sécurité avant de le faire en surveillant les cyclistes et les piétons.


Feu vert clignotant ou avec une flèche verte, clignotante ou non


Ce type de feu est courant au Québec. Quand il clignote ou qu'il montre une flèche verte, cela indique que vous avez la priorité de passage pour tourner à gauche (c’est comme en France).


Virage à gauche : attention ! On tourne DEVANT l'auto qui se trouve de l'autre côté

Lors d'un virage à gauche à une intersection, si des voitures qui sont en face de vous tournent également à gauche, il faut tourner devant ces véhicules et non pas tourner derrière, comme on le fait en Europe.



3 ou 4 panneaux ARRÊT à un carrefour :

mais qui part en premier ?


Il y a partout au Québec des panneaux d'Arrêt ou Stop.


À un croisement, vous trouverez souvent 4 panneaux ARRÊT.

Ce panneau indique la configuration de l'intersection, signalant le nombre de panneaux « Stop » installés à l'intersection.

Ce panneau peut être fixé sous les panneaux Stop.

Dans les faits, la première auto qui fait son arrêt est la première qui repart et ainsi de suite. C’est simple et ça évite les insultes que l’on entend quelques fois dans les intersections en France.


La numérotation des routes

De façon générale, les routes impaires sont perpendiculaires au fleuve Saint-Laurent (axe nord-sud) alors que les routes paires sont parallèles au fleuve (axe est-ouest). Les routes sont numérotées d'ouest en est et du sud au nord.



LES PANNEAUX (mais pas tous les panneaux)


Il y a beaucoup de panneaux et des panneaux différents ou inconnus en France.





  • Obligation de ramasser les excréments des animaux de compagnie

  • Présence potentielle d'animaux sauvages tels que chevreuils, orignaux et caribous

  • « Passage pour sentier polyvalent » indique la présence d'un passage pour plusieurs types d'usage, dont les bicyclettes, la motoneige, le quad et l'équitation.

  • Le panneau « Passage pour camions hors normes »

  • Aux abords d’une chaussée qui, située en bordure d’un cours d’eau, peut être rendue glissante lorsque mouillée par les embruns.

  • Passage pour motoneige

  • Le panneau « Chaussée glacée » indique que la chaussée, d’un pont ou d’un viaduc peut être glacée ou givrée lorsque la température est aux environs du point de congélation

  • « Trajet obligatoire pour les camions circulant en transit ». Un certificat d'immatriculation temporaire, ou « transit », peut être délivré par la SAAQ ou par un commerçant pour permettre à un véhicule de circuler sur un chemin public au Québec pour une durée limitée. Divers certificats d'immatriculation temporaires peuvent être délivrés.


Stationnement interdit sauf pour les véhicules électriques



 



Indique un embouteillage (bouchon)


Vous pouvez retrouver tous les panneaux de circulation du Québec dans le site suivant http://www.rsr.transports.gouv.qc.ca/

 


PANNEAUX LES AUTOBUS SCOLAIRES - (Très important )



QUAND LES FEUX ROUGES INTERMITTENTS CLIGNOTENT, ARRÊT IMMÉDIAT !



Reconnaissables par leur couleur jaune, les autobus scolaires sont à prendre très au sérieux.


Les autobus scolaires

À savoir :

Lorsque les feux rouges intermittents du bus clignotent et que les panneaux d'arrêt latéraux sont déployés sur les côtés, vous devez faire un arrêt complet et immédiat,
et cela, que vous suiviez l'autobus scolaire ou que vous le croisiez.

Vous ne pouvez repartir que lorsque le chauffeur de l’autobus a éteint les feux rouges intermittents et que le panneau d’arrêt a été replié.

Cette règle ne s'applique pas lorsqu'un terre-plein vous sépare de l'autobus scolaire.


La distance d'arrêt entre vous et l'autobus est d'un minimum de 5 mètres. Cela permet aux écoliers de traverser la rue pour prendre leur autobus ou rentrer chez eux.


Faire très attention car si vous ne respectez pas ces règles c’est une des infractions les plus sévèrement punies.

Lorsqu'un véhicule d'urgence, une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est immobilisé et que ses gyrophares, ses feux clignotants ou sa flèche jaune lumineuse sont actionnés, vous devez respecter un corridor de sécurité. Vous avez l'obligation de ralentir en vous éloignant le plus possible du véhicule immobilisé


 

LE STATIONNEMENT


Pour le stationnement les panneaux de réglementation sont suffisamment explicites mais renseignez-vous tout de même sachant que les Québécois et Québécoises sont des gens très serviables.

En hiver il faut tout de même se méfier des passages du chasse-neige.


 

LE PERMIS DE CONDUIRE


Le permis de conduire Français est suffisant si votre séjour est inférieur à 6 mois (alors qu’en Ontario c’est 3 mois).

Bien entendu votre permis doit être valide et il est obligatoire pour la location d’un véhicule. En général les règles de location d’un véhicule sont quasiment identiques à celles pratiquées en France.


Pour information :

Les Canadiens doivent payer tous les 5 ans pour renouveler leur permis mais cela se fait rapidement en ligne pour 90 $can.

Le permis de conduire est ‘LA’ pièce d’identité principale des Québécois ainsi que le passeport et la carte de santé.


Au Québec, pour obtenir un permis de la classe 5 (Véhicule de promenade, automobile de moins de 4 500 kg), il faut :

  • Être âgé d'au moins 16 ans

  • Avoir le consentement écrit de votre père, de votre mère ou de votre tuteur, si vous avez moins de 18 ans


https://fr.wikipedia.org/wiki/Permis_de_conduire_au_Qu%C3%A9bec


 

AU VOLANT D'UNE VOITURE AUTOMATIQUE AU QUEBEC


Les voitures Nord-Américaines sont généralement automatiques et à essence. Pas de pédale d’embrayage et il n’y a pas de sélecteur de vitesse donc on accélère et on freine. Oublier l’embrayage et l’emploi de votre jambe gauche. C’est comme dans les autos tamponneuses mais là il faut éviter de tamponner. Faire un peu attention au début et on s’y habitue vite.




Pour les néophytes de la boite automatique (si vous avez déjà conduit ce genre de véhicule, passez au chapitre suivant) :


Le sigle P correspond à la position “parking

Le sigle R correspond à la position “reverse” et donc, après traduction, à la marche arrière.

Le sigle N correspond à la position neutre qui est l’équivalent du point mort sur les voitures dotées d’une boîte de vitesses manuelle.

Le sigle D correspond à la position “drive” que l’on pourrait traduire en français par “marche avant”. Le choix de cette position entraîne un mouvement du véhicule vers l’avant, ce qui peut surprendre les conducteurs peu habitués. En effet, avec une boîte de vitesses automatique, il n’est pas nécessaire d’appuyer sur la pédale d’accélérateur pour que les roues débutent leur mouvement de rotation.


Il suffit de jouer avec l’accélérateur et le frein, simple Non ?


Certains véhicules haut de gamme sont également équipés d’un mode sport, qui permet de bénéficier d’une gestion électronique du passage des rapports plus nerveuse.


 

"MAGASINER VOTRE ESSENCE"


Pour épargner davantage sur sa consommation d’essence, il faut ’’magasiner’’ son essence c’est-à-dire : faire du shopping de stations-service et comparer les prix des distributeurs


Les voitures au canada sont généralement au carburant SUPER et les camions utilisent le DIESEL.



Le SUPER se présente à la pompe sous trois formes principales :
- Regular 87 (régulier)
- Extra 89 (Premium)
- Supreme 91 (Super premium)
On peut trouver également le Supreme Plus

(Généralement le REGULAR est choisi par les automobilistes pour son prix inférieur).


A la pompe les prix sont affichés en ‘cents’/litre taxes incluses.


Sur cette photo le REGULAR est affiché à 116.9 ce qui fait donc 1,169 $can/l (0,779 €/litre).

Le prix de l’essence est vraiment inférieur au prix pratiqué en France. Il est vrai aussi que les voitures en général consomment un peu plus qu’en France.


Au Québec le prix de l’essence peut varier suivant les régions et la période et même en fonction du jour de la semaine. Il est conseillé de faire le plein en début de semaine, car les prix ont tendance à être moins élevés que les jeudis, vendredis, samedis et dimanches.


 


LA CONDUITE EN HIVER AU QUEBEC


Je vous conseille de regarder le site suivant qui donne quelques précieuses informations pour la conduite en hiver au Canada.


http://monquebecamoi.com/conduire-lhiver-au-quebec/



Les objets indispensables dans la voiture au Canada, c’est le balai à neige et le grattoir.

En général ces objets sont présents dans les véhicules de location.


Ce n’est pas une mince affaire le pilotage sur les routes en hiver ; entre la neige, le verglas, la glace noire (genre de verglas), le vent, le froid et l’absence de luminosité (la nuit tombe très tôt en hiver), il vaut mieux se préparer avant de partir car les pneus hiver ne font pas tout.


Les québécois eux-mêmes ont des accidents, alors nous, pauvres touristes Français qui n’avons pas l’habitude de ces conditions (sauf si vous habitez en haute montagne) nous devons rester modeste devant notre volant alors je vous propose quelques conseils qui pourraient vous aider.



Attention :


Il est obligatoire de déneiger entièrement votre voiture avant de partir sous peine de verbalisation. On ne laisse pas de neige sur le toit, le capot ou le coffre, on dégivre toutes les vitres ainsi que les projecteurs et les rétroviseurs !!!!


Avant de partir, pendant que vous déneigez votre voiture, mettez le moteur en marche pour le préchauffer et mettre le chauffage en position dégivrage. Il n’est pas rare de voir des véhicules stationnés devant les maisons ou immeubles avec le moteur en marche sans personne à l’intérieur.


Mettez toujours le plein d’essence avant de partir sur les routes enneigées.


C’est un conseil qui est aussi valable pour les autres saisons car les distances sont longues et parfois sans beaucoup de population ni de stations-service (j’en ai fait l’expérience sur une route déserte de 300 km et avoir croisé moins d’une dizaine de voiture. C’est stressant de voir sa jauge d’essence flirter avec le zéro pendant des kilomètres).


Empruntez un maximum les grands axes routiers, on évite le chemin déneigés ou pas en pleine forêt.


Regardez la météo avant tout déplacement. S’il y a une alerte météorologique alors annulez votre déplacement, c’est préférable !


Ayez le pied léger, l’hiver on baisse sa vitesse même si on gêne les locaux derrière vous et les gros camions ! Tournez votre volant lentement pas de mouvements brusques et gardez vos distances avec les autres usagers. Freinez doucement.


En cas d’urgence composez le 911
 

Aller c’est parti et bonne route…


3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout